• La beauté

     

    Le feu des projecteurs, ta tenue d'organdi;

    Tu animes la seine

    De grâces tu es pleine,

    Tous les yeux sont fixés sur ton haut arrondi.

     

    Ta beauté, ton pouvoir comment y échapper;

    A toute la tendresse

    Laissé par ta jeunesse;

    Donné d'un naturel que tu laisse planer.

     

    De ta beauté un danger: Rendre les hommes fous

    A en donner la fièvre

    Et tu en reste fière.

    Comment y résister. Que fais tu de nous?

     

    Tu es comme un aimant, mon corps en est esclave

    Mais sonne le réveil

    Juste un rêve cruel;

    Qu'est devenu mon cœur: Juste une épave.

     

     

    Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Pour satisfaire sa passion

    En ce jour ou l'inspiration

    L’homme barbu est donnée;

    De sa main droite exercée,

    Il laisse là une couleur;

    Dessinerait il une fleur

    Que dans sa roseraie

    Etant là comme une haie.

    Rien d'autre ne peu le saisir

    Une image un souvenir;

    Il a une idée en tête

    Qui dans son cerveau reflète;

    Posant ça et là des couleurs

    Dans ses moments de grands bonheurs.

    Que sera donc cette aquarelle

    Un souvenir qui se réveille?

    L’homme reste à regarder

    Peut être doit il modifier.

    Il est heureux de son idée;

    L'aquarelle est achevée.

     

    Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Comment ne pas rester en extase

    devant les caprices que l'on croise

    La nature nous laissant entrevoir

    Par toute sa force et son pouvoir:

     

    écouter, voir une belle cascade

    Ou après avoir fait une escapade;

    Ou un beau soir d'été: couché de soleil,

    Un matin d'hiver surprise au réveil

     

    Ou un un ivers devenu tout blanc

    comme la montagne et son mont blanc.

    Comment ne pas rester en extase

    devant les caprices que l'on croise;

     

    Observer l'expression d'un beau tableau

    Laissant derrière soi tous poids d'un fardeau.

    La terre nous montre des merveilles;

    Ayons un esprit qui se réveille

     

    Au cour de n otre vie prenons le temps,

    Restons toujours gai comme le printemps.

    Comment ne pas rester en extase

    Devant les caprices que l'on croiuse.

     

     

    Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  • Ou est le vrai bonheur profond dans le sable,

    Pour une vie durant est insaisissable?

    Cherchant dans l'univers comme l'émeraude

    Jusqu'à le rechercher par une maraude.

     

    Si chaque jour s'ouvrant parrait l'ensorceleur

    Quiu veut toujours apporter la douleur

    Comme la fleur perdant ses pétals par le vent,

    Une vie sans bonheur où désirs s’envolent?

     

    En soi quoi rechercher: serai-ce qu'un grain de sel,

    Savoir se contenter simplement d'un carcel?

    Dans une vie toujours un côté& émouvant

    Ou trouver le bonheur de ses yeux les ouvrant:

     

    Sur ce qui est petit, donnant la lumière,

    faisant battre le cœur une vie entière.

    Le bonheur qu'il en soit un carcel

    C'est toujours le bonheur, ou grain se sel.

    Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  • Rêve insolite

    Une nuit étoilée

    et son rayon de lune,

    Glissait doucement une barque sur l'eau;

     

    Ou au milieu trônait

    Une ilote;formant

    Dans la nuiut un bateau remontant la rivière.

     

    La sur l'eau je glissais;

    Ou est ce que j'allais?

    Au milieu de la nuit, allan t vers une écluse.

     

    Dans un but bien précis

    Au milieu de la nuit?

    Mqis que serai-ce donc: Un rêve insolite?

     

    Technorati Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires