• les trésors de la terre

     

     

    Sous nos pieds un secret caché en profondeur,

    Nos yeux toujours brûlants devant ce bonheur;

    En toi terre dormant ici ou là dans le monde,

    Découvrir un trésor est une joie profonde

     

    Est né de ce trésor d'un travail plein d'ardeurs

    De ce précieux métal s'entend toutes les heures

    De ces clochers qui sont appelés campanile,

    A la ville laissant comme un air juvénile.

     

    A ce brillant trésor montrant sa couleur rousse

    L'homme descend dans l'ombre sans en avoir la frousse

    Par le commandement de l'homme courroucé

    Pour avoir le plaisir d'un bon gain prononcé.

     

    C'est l'homme du profit, il est le souverain

    Sans avoir à touché la terre de sa main.

    Terre sans ce soucier de ta beauté,

    Poussé par le désir d'un monde sans pitié.

     

    Qui ne peux apprécier tes immenses forêts

    Nous laissant entrevoir des espaces de genêts

    Ou sentir la fraîcheur venant des marais;

    A bien y réfléchir quels bons plaisirs j'aurais?

     

    Quand viendra-t'il le jour où l'homme de sa main

    avec plus d'attention sans folie de l'airain:

    Travailler ce métal serte c'est bien un art

    Mais l'argent toujours prend le plus gros de la part.

    Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :